Desrosières 2008, L’Argument statistique I : Pour une sociologie historique de la quantification

De Metabolisme territorial
Aller à : navigation, rechercher

Citation rapide

  • Desrosières 2008
  • Desrosières 2008
  • 1
  • Desrosières, A., 2008, L’Argument statistique I : Pour une sociologie historique de la quantification. Presses des MINES
  • {{Cite|desrosieres2008a|(AY)}}

Abstract

La quantification est devenue un signe d’objectivité, de rigueur et d’impartialité mobilisée dans des situations très variées, depuis le débat politique jusqu’à la démonstration scientifique, en passant par les indicateurs d’entreprise ou la mesure de l’opinion publique. Or, la quantification, sous ses différents formats statistiques, ne se contente pas de fournir un reflet du monde, elle crée une nouvelle façon de le penser, de le représenter, de l’exprimer et d’agir sur lui, à la fois par la puissance de ses modèles et de ses procédures, par leur diffusion et par leurs usages argumentatifs. Ce livre montre comment s’est historiquement construit « l’argument statistique », et quels sont aujourd’hui les effets cognitifs et sociaux des dispositifs de quantification. Il ne s’adresse pas uniquement aux sociologues, aux historiens de sciences et aux statisticiens soucieux d’une réflexion sur leurs pratiques et leur histoire, mais aussi à tous les citoyens confrontés aux appareils statistiques et mesurés par eux.

Notes personnelles

  • p11 : "L'hypothèse retenue ici est que la quantification (convenir et mesurer) créé une nouvelle façon de penser, de représenter, d'exprimer le monde et d'agir sur lui"
  • p12 : "La quantification offre un langage spécifique, doté de propriétés remarquables de transférabilité, de possibilités de manipulation standardisées par le calcul, et de systèmes d'interprétations routinisés"
  • p15 : "Les indicateurs statistiques contribuent à faire du langage commun pour autant que les acteurs se les approprient"
  • p16 : "Les objets quantifiés naissent dans des mondes de crises"
  • Un constat émanent du Conseil National de l'Information Statistique, de l'association Pénombre, Forums pour d'autres indicateurs de richesses est que l'usage d'indicateurs pris séparément n'est pas adéquat.
  • p35 : "De nombreux exemples confirment l'hypothèse que les statistiques nationales contribuent à instituer la réalité, avant de la refléter"
  • Deux courants de pensées (La statistique comme observation de la réalité, ou la statistique comme représentation de la réalité)
  • p40 : "Par "statistique", on entend l'ensemble formé par la mise en forme, l'enregistrement et l'analyse de données quantitatives, sous formes de séries, d'indices, de modèle économique et beaucoup d'autre outils"
  • p43 : Système de Comptabilité National depuis 1940, Outil principal: Tableau des échanges interindustriels (Leontief). Représentation monétaire, issue du système des prix, n'était qu'une commodité permettant le calcul des agrégats macroéconomique.
  • p46 : "Il arrive que la régulation économique et sociale d'un marché soit jugé impossible sans la production régulière et intense de données statistiques, ensuite largement diffusées
  • Accent des statistiques mis sur les problématiques sociales et économiques (raison historique de son développement)
  • p54 : "Les domaines relèvant d'une responsabilité collective (santé, environnement, égalité, normes de biens de consommations) se sont multipliés" -> Élaboration des "modalités de jugement et de mise en forme statistiques de ces problèmes".
  • "Des informations sont produites et utilisées dans tous les maillon de cette chaîne circulaire de la description, de l'action et de l'évaluation".
  • Action publique : Incitation (privilégié, ex : marché des droits à polluer) & Règlementation. --> Non neutralité de l'appareil de statistiques / Biais de reflet de la réalité

Chap 4

  • P56 : Tableau intéréssant
  • Rôle de l'expert (scientifique) : "Vive demande sociale" : Fournir un langage commun de référence (la statistique) pour appuyer le débat démocratique. Volonté d'un débat neutre, appuyé sur des faits objectifs.
  • Statistique est un outil de preuve (base mathématiques), mais aussi un outil de gouvernement et de coordination (informations quantitatives, langage commun pour l'état et pour toute organisation) qui relève de la sociologie et de l'histoire des formes d'état (voir [Foucault], [Thomas W. 1996 Polish Peaxsxaxnxt]).
  • Production de données = Question de la méthode plutôt pour les experts et les concernés, mais remis sur le tapis : Incitation à étudier les relations entre outil de gouvernement et outil de preuve.
  • Résultats = Peu critiqués dans la méthodologie par les acteurs
  • Deux approches à rapprocher : L'approche externaliste (politistes et sociologues de l'état), et internaliste(Épistémologues, sociologues de sciences)
  • La variable, détachée des personnes apparaît comme une abstraction, justifiée par son rôle dans une action publique.
  • Les indicateurs sont soumis à la philosophie des dispositifs politiques
  • p72 : "Les comptabilités d'entreprises sont au croisement de plusieurs usages", diverses façon de valoriser les actifs au bilan (coût d'origine, valeur de revente, revenus futurs actualisés) et de calculer le profit.
  • Problèmes "Prix et volumes" : ne tient pas compte de l'effet qualitatif, différence entre inflation et croissance des volumes n'est pas lisible
  • [Gadrey Jany-Catrice 2003, influence comptabilité][Vanoli 2002] Externalités liées à la destruction de la nature.
  • p76 : "Le dépassement du grand partage entre savoir et politique implique de prendre au sérieux politiquement les outils du savoir"
  • Idée clef : La statistique s'adapte aux enjeux contemporain, s'adaptant tantôt à l'Etat providence, tantôt à l'Etat libéral. Question : Vers un état écologique avec des statistiques écologiques ?
  • Problème de fiabilité de la mesure, du reflet du réel
  • "Confiance dans les nombres" [PORTER 1995]

Chap 7: Classer/Mesurer

  • Le tableau offre un espace de représentation qui appelle à la statistique quantitative et permet de croiser plusieurs logique de codage et de classification
  • Les graphes (orientés ou autres) "Le graphique s'oppose au tableau de chiffres, difficile à regarder et à mémoriser [PlayFair 1786]. "Il vise à produire du sens commun indiscutable

Autres notes

Men-at-work-44px.pngTask : qu'est-ce que les points suivants ?

  • Indicateurs loi des finances (LOLF)
  • Méthode ouverte de coordination EU
  • Conseil National de l'Information Statistique
  • Association Pénombre
  • Forums pour d'autres indicateurs de richesses
  • Balance matière URSS
  • Critique du PIB
  • Statistique pour la transparence des marchés

Semantic Cite

Références

  1. ^  Desrosières, A., 2008, L’Argument statistique I : Pour une sociologie historique de la quantification, , {{{journal}}}, {{{volume}}}, Presses des MINES

Taskqu'est-ce que les points suivants ? +
Ressource de la citation
« Ressource de la citation (Citation resource) » est une propriété prédéfinie fournie par l’extension Sémantique Cite qui décrit tous les éléments d’une citation et est stockée comme sous-objet.
Desrosières 2008, L’Argument statistique I : Pour une sociologie historique de la quantification +
Référence de la citation
« Référence de la citation (Citation reference) » est une propriété prédéfinie qui identifie une ressource de citation quand elle est utilisée comme référence (par ex. référence dans le texte) et qui est fournie par l’extension Sémantique Cite.
desrosieres2008a +