Chrysoulakis 2015, Understanding urban metabolism: a tool for urban planning

De Metabolisme territorial
Aller à : navigation, rechercher

Citation rapide

  • Chrysoulakis et al. 2015
  • Chrysoulakis et al. 2015
  • 1
  • Chrysoulakis, N., Castro, E., Moors, E., 2015, Understanding urban metabolism: a tool for urban planning. Routledge
  • {{Cite|chrysoulakis2015|(AY)}}

Abstract

Understanding Urban Metabolism closes the gap between the bio-physical sciences and urban planning and illustrates the advantages of accounting for urban metabolism issues in urban design decisions. Urban Metabolism considers a city as a system, and distinguishes between energy and material flows as its components. Based on research from the BRIDGE project, this book deals with the exchanges and transformation of energy, water, carbon and pollutants and introduces a new method for evaluating how planning alternatives can modify the physical flows of urban metabolism components and how environmental and socioeconomic components interact. The inclusion of sustainability principles into urban planning provides an opportunity to place the new knowledge provided by bio-physical sciences at the centre of the planning process, but there is a strong need for closing the gap between knowledge and practice, as well as a better dissemination of research results and exchange of best practice. This book meets that need and provides the reader with the tools they need to integrate an understanding of urban metabolism into urban planning practice

Based on research from the EU 7th Framework Programme (FP7) Project BRIDGE (sustainaBle uRban plannIng Decision support accountinG for urban mEtabolism

Commentaires personnels

Le projet Bridge (SustainaBle uRban planning Decision support accounting for urban mEtabolism) est un projet de recherché financé par l’ mené par conjointement par 14 organisations à travers 11 pays européen. Cinq villes ont fait l’objet d’une étude de cas : Helsinki, Athènes, Londres, Florence et Gliwice. Le projet Bridge s’est porté sur plusieurs objectifs conjoints :

  • Etudier le métabolisme urbain, c’est-à-dire dans le contexte du projet, les relations (échanges et transformations) entre les flux d’énergie, d’eau, de carbone et de polluants et les activités socio-économiques à travers la structure urbaine.
  • Utiliser cette connaissance dans une optique de planification urbaine (évaluation de scénario)
  • Rendre accessible cette connaissance du métabolisme aux utilisateurs finaux de planification urbaine (en l’occurrence urbanistes, architectes, ingénieurs et élus), notamment grâce au développement d’un outil d’aide à la décision (DSS – Decision Support System).
  • Mise en place d’une COP « Community of Practise »

Le projet Bridge diffère par plusieurs aspects des objectifs de cette thèse.

D’une part la définition du métabolisme urbain utilisé comme fil directeur du projet, diffère de celle retenue dans le cadre de cette thèse. Lorsque nous nous intéressons à l’ensemble des flux de matières anthropiques, les chercheurs du projet ont mis l’accent sur un panel restreint : énergie, eau, carbone, polluants. Et alors que les polluants rejetés ne sont plus suivis d’après notre définition, un modèle climatique étudie leur diffusion urbaine dans le projet Bridge.

Cette polysémie du terme de métabolisme urbain peut porter à confusion, comme nous en avons parlé précédemment. Aussi, cette différence de conception rend les résultats du projet Bridge assez peu réutilisable pour nos travaux de quantification du métabolisme territorial. Néanmoins, une grande partie du projet a porté sur l’accessibilité des informations aux utilisateurs finaux et au développement du DSS. Les méthodes déployées (visualisation cartographique, méthodes de synthèse d’indicateurs) sont tout à fait pertinentes pour apporter l’information de notre conception du métabolisme territorial aux utilisateurs finaux, et nous verrons par la suite comment adapter ces techniques à nos travaux.

[UUMTUP-Chap16] : «  Les chercheurs ont utilisé la méthode AHP. [Saaty, 1980] [Wallenius et al, 2008]. [UUMTUP-15] : « Cette méthode fournit un cadre compréhensif et rational pour structurer un problème de prise de décision. Elle formalise et quantifie les éléments du problème, les relie au sein d’un objectif global et permet d’évaluer des solutions alternatives ».

Cette méthode se base sur différents indicateurs, affectés de poids variables qui sont définis par l’utilisateur final. Cela lui permet ainsi d’explorer différents scénario d’aménagement à partir de sa propre vision des priorités, et donc, in fine, une meilleure appropriation de l’outil.

Présentation globale bridge : http://cordis.europa.eu/documents/documentlibrary/117237971EN6.pdf


Men-at-work-44px.pngTask : C'est quoi cet autre projet

Autre projet : http://www.sume.at/urban_metabolism // http://www.sume.at/talks_and_papers

Semantic Cite

Références

  1. ^  Chrysoulakis, N., Castro, E., Moors, E., 2015, Understanding urban metabolism: a tool for urban planning, , {{{journal}}}, {{{volume}}}, Routledge

TaskC'est quoi cet autre projet +
Ressource de la citation
« Ressource de la citation (Citation resource) » est une propriété prédéfinie fournie par l’extension Sémantique Cite qui décrit tous les éléments d’une citation et est stockée comme sous-objet.
Chrysoulakis 2015, Understanding urban metabolism: a tool for urban planning +
Référence de la citation
« Référence de la citation (Citation reference) » est une propriété prédéfinie qui identifie une ressource de citation quand elle est utilisée comme référence (par ex. référence dans le texte) et qui est fournie par l’extension Sémantique Cite.
chrysoulakis2015 +