Automatiser les traitements de données avec un système d'information

De Metabolisme territorial
Aller à : navigation, rechercher

Malgré le nombre croissant d'études du métabolisme de différents territoires, le traitement des données reste encore une opération complexe et/ou chronophage. Les méthodes proposées requièrent souvent un traitement manuel des données ; le CGDD (2014) p.21) indique d'ailleurs dans son guide sur la comptabilité des flux de matières qu'"il n’existe pas, à ce jour, d'outil permettant de structurer les données de façon standardisée et d'en automatiser le traitement". Plusieurs solutions logicielles dédiées à l'étude de flux existent, comme Actif[1] pour l'écologie industrielle ou OpenLCA (Ciroth et al. 2014) pour l'analyse du cycle de vie des produits, mais aucune n'offre suffisamment de souplesses et de fonctionnalités pour aborder la question des flux de matière et d'énergie de façon multidimensionnelle à l'échelle d'un territoire. Ainsi, faute de solution automatisée, l’exercice est "long et complexe" (Bahers 2012), présente des risques d'erreurs et oblige à s'interroger systématiquement sur la façon de manipuler les données.

Une plus grande automatisation des processus de traitement des données dans les études de métabolisme territorial pourrait ainsi contribuer à améliorer les études sur différents plans :

  • faciliter le développement de nouveaux processus de traitements pour diversifier l'information accessible,
  • réduire le temps nécessaire aux traitements de données, pour consacrer plus de temps à la compréhension des informations et à l'action,
  • rendre reproductibles les traitements dans d'autres contextes (temporels, spatiaux, ... ),
  • rendre transparents les processus de traitement (à condition d'en révéler le code source),
  • réduire le risque d'erreur lié à la manipulation des données.

Nos travaux visent ainsi la conception d'un Système d'INformation pour l'Analyse du MEtabolisme des Territoires (SINAMET) afin de faciliter et automatiser le traitement des données pour ce type d'étude. La conception du SINAMET, comme pour d’autres systèmes d'informations (SI), est envisagée comme un processus long et itératif, qui devra mobiliser de nombreuses personnes et compétences à l'intersection entre plusieurs disciplines (Flichy 2013). Il n'est ainsi pas possible d'envisager dans le cadre de cette seule thèse la réalisation d'un système pleinement fonctionnel et opérationnel, mais c'était bien notre objectif d'en formaliser des fondements possibles et de concevoir un prototype pour valider l'approche.

Pour cela, l'état de l'art des chapitres précédent nous permet d'expliciter un certain nombre de problématiques dans les opérations de traitement des données. Sur cette base, nous allons procéder à une analyse ontologique et fonctionnelle pour expliciter le sens de l'information que nous devons manipuler, et les fonctionnalités qui vont permettre de la manipuler. S'en suivra une phase de conception où nous présenterons les différentes approches que nous proposons de mettre en œuvre. Enfin, nous conclurons en présentant le prototype réalisé, les résultats qu'il a permis d'obtenir et ses limites.

Analyse

Bibliographie

Conceptualisation


Utilisateurs





Références

• Bahers, J., 2012, Dynamiques des filières de récupération-recyclage et écologie territoriale : l'exemple de la filière de traitement des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) en Midi-Pyrénées.. [En ligne] URL : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00711199/document. Consulté le 19 avril 2018.
• Barles, S., 2014, L’écologie territoriale et les enjeux de la dématérialisation des sociétés : l’apport de l’analyse des flux de matières, Développement durable et territoires, 5. DOI : 10.4000/developpementdurable.10090
• Cencic, O., Rechberger, H., 2008, Material flow analysis with software STAN, EnviroInfo, pp. 440-447
• CGDD, 2014, Comptabilité des flux de matières dans les régions et les départements - Guide méthodologique, Références du Service de l’observation et des statistiques (SOeS). Commissariat Général au Développement Durable. [En ligne] URL : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2018-10/guide-methodologique-references-flux-de-matiere-juin2014.pdf. Consulté le 19 avril 2018.
• Ciroth, A., Winter, S., GreenDelta Berlin, 2014, OpenLCA 1.4 overview and first steps, 31 p.. [En ligne] URL : http://www.openlca.org/wp-content/uploads/2015/11/openLCA_1-4_overview_and_first_steps_v11.pdf. Consulté le 19 avril 2018.
• Flichy, P., 2013, Rendre visible l'information, Réseaux, pp. 55-89. [En ligne] URL : http://www.cairn.info/revue-reseaux-2013-2-page-55.htm. Consulté le 19 avril 2018.
• Georgeault, L., 2015, Le potentiel d'écologie industrielle en France : approche territoriale et éléments de réalisation.. [En ligne] URL : http://www.theses.fr/s91113. Consulté le 19 avril 2018.
• Harpet, C., Gully, E., 2013, Ecologie industrielle et territoriale : quels outils d'aide à la décision ? De l'analyse des flux à l'approche intégrée, Déchets, Sciences et Techniques, pp. 45-55. DOI : 10.4267/dechets-sciences-techniques.2580
• Ioppolo, G., Heijungs, R., Cucurachi, S., Salomone, R., Kleijn, R., 2014, Urban Metabolism: Many Open Questions for Future Answers, Pathways to Environmental Sustainability, pp. 23-32. Springer International Publishing. DOI : 10.1007/978-3-319-03826-1\_3
• Morris, A., 2016, L'analyse de flux de matières au Québec : Méthodes et enjeux d'opérationnalisation dans une perspective d'économie circulaire, 89 p.. [En ligne] URL : http://savoirs.usherbrooke.ca/bitstream/handle/11143/8173/Morris_Audrey_MEnv_2016.pdf?sequence=1. Consulté le 19 avril 2018.

KeyRefcgdd2014 +, ciroth2014 +, bahers2012 +, flichy2013 +, barles2014 +, ioppolo2014 +, morris2016 +, harpet2013 +, georgeault2015 + et cencic2008 +
PageLabelAutomatiser les traitements de données avec un système d'information +